ASOCIACIÓN LATINA PARA EL ANÁLISIS DE LOS SISTEMAS DE SALUD

Progetto IRIDE

Projet IRIS (2013) : l’ALASS apporte son soutien à l’Autorité Locale de Santé Publique (ASL) de Bergame (Italie) qui vient de promouvoir un projet de collaboration internationale Italie-Roumanie-République de Moldavie en Réseau: de l’apprentissage des erreurs vers une culture de la Sécurité des patients/usagers (IRIS), qui se déroule en partenariat avec l’ASL de Biella (Italie) et deux pays de l’Europe de l’Est.

Progetto di collaborazione 
Italia-Romania-Repubblica Moldova In Rete: Imparando Dagli Errori [IRIDE]
verso una cultura della sicurezza dei pazienti/utenti

L’Autorité Locale de Santé Publique (ASL) de Bergame (Italie) vient de promouvoir le projet de collaboration internationale Italie-Roumanie-République de Moldavie en Réseau: de l’apprentissage des erreurs vers une culture de la Sécurité des patients/usagers (IRIS), qui se déroulera en partenariat avec l’ASL de Biella (Italie) et deux pays de l’Europe de l’Est.

Background 

Le développement de la gestion des risques dans les organisations de santé permet la réduction du risque: a) pour le patient/usager (dommages liés à l’activité de prévention, diagnostic et traitement qui normalement ne sont pas une conséquence de la maladie mais de la gestion du patient/usager) et b) pour l’institution (risque financier: coût des prestations supplémentaires, des demandes de dédommagement, etc.). Les principaux facteurs qui déterminent le risque pour les organisations de santé sont: a) les caractéristiques du patient/usager ou la typologie de services fournis (non contrôlable); b) variables organisationnelles (procédures, capacités et compétences professionnelles, équipements structurels et technologiques, le système qualité, la culture organisationnelle) (contrôlable); et c) la propension de la victime d’un évènement adverse à la demande de dédommagement (très peu influençable). Le projet IRIS vise les facteurs de risque contrôlables. Son but est de développer une culture de la sécurité (Figure 1) à travers l’expérimentation d’outils proactifs pour l’identification et l’évaluation des risques, reconnus pour leur efficacité au niveau international (Incident Reporting orienté vers les événements potentiels, Failure Modes and Effect Analysis).

Figure 1. L’approche traditionnelle de l’erreur versus la culture de la sécurité

Partenaires

1) Autorité Locale de Santé Publique, Bergame (Italie)
2) Autorité Locale de Santé Publique, Biella (Italie)
3) Hôpital Départemental d’Urgence, Craiova (Roumanie)
4) Université de Médecine et Pharmacie, Craiova (Roumanie)
5) Hôpital Municipal n. 1, Chisinau (République de Moldavie)
6) Université de Médecine et Pharmacie «Nicolae Testemitanu», Chisinau (Rep. de Moldavie)
7) Collège National de Médecine et Pharmacie, Chisinau (Rép. de Moldavie)

Patronage

Il a été sollicité auprès des associations suivantes:

1) Association Latine pour l’Analyse des Systèmes de Santé
2) Association Roumaine de Santé publique et Management sanitaire, Roumanie (www.arspms.ro)
3) Association d’Economie, Management et Psychologie en Santé, République de Moldavie

Financement

Le projet ne nécessite pas de financement externe. Les dépenses logistiques sont minimales et sont couvertes par chacun des partenaires (autofinancement).

Durée 

Le projet a une durée de trois ans (mai 2013 – mai 2016).

Participants 

Le projet nécessite la participation spontanée et volontaire de tous les acteurs impliqués dans la prise en charge du patient/usager (prévention, diagnostic et traitement) dans les organisations de santé partenaires. Il s’agit de médecins, infirmiers, assistants médicaux, diététiciens, techniciens de la prévention/de laboratoire, personnel administratif, etc., qui travaillent déjà ou en herbe (étudiants).

Objectifs

1) Valider un questionnaire international pour l’évaluation de la culture de la sécurité des patients/usagers (validation linguistique et scientifique).
2) Créer l’infrastructure pour la mise en place d’outils proactifs pour l’identification et l’analyse des événements (déclaration spontanée et volontaire ou Incident Reporting; analyse des modes de défaillance et de leur l’effet ou FMEA) dans les settings participants.
3) Identifier les profils de risque des patients/usagers dans le contexte spécifique de chaque setting.
4) Identifier les actions prioritaires à prendre pour diminuer le nombre des erreurs, en fonction du profil de risque identifié.
5) Développer un cours de risk management post-universitaire, ayant une durée de 20 à 25 heures (avec des crédits de FMC), en utilisant des études de cas basées sur la réalité spécifique des structures impliquées.
6) Développer une nouvelle culture organisationnelle favorable à l’apprentissage des erreurs et à la gestion intégrée des risques pour les patients/usagers (approche proactive, non seulement réactive).

Phases

Phase préliminaire: Signature des accords, cartographie des activités de risk management ayant eu lieu ou en cours, kick-off meeting dans les 4 lieux sièges du projet.
Phase I: Evaluation initiale de la culture de la sécurité: validation du questionnaire.
Phase II: Expérimentation des outils proactifs d’identification et analyse du risque pour les patients/usagers (IR et FMEA).
Phase III: Préparation de publications scientifiques et première édition du cours de formation au risk management (institutionnelle et universitaire).
Phase IV: Consolidation (continuation de l’application des outils IR et FMEA ) et réalisation de la deuxième édition du cours de formation.
Phase V: Évaluation de la nouvelle culture de la sécurité (ré-administration du questionnaire initial, après une nouvelle cartographie des activités de gestion des risques dans les settings participants pour mesurer l’évolution temporale).
Phase finale: Rapport final et Conférence.

Organisation 

Le projet aura 4 sièges de travail: Bergame et Biella (Italie), Craiova (Roumanie) est Chisinau (Rép. de Moldavie)(Figure 2). La coordination est assurée par le Département Médical de Prévention de l’ASL de Bergame (Italie).

Figure 2 Organisation du projet

Résultats attendus

1) La validation – pour la première fois dans un Département de Prévention – de la version italienne du questionnaire d’évaluation de la culture de la sécurité des patients de l’Agency for Healthcare Research and Quality (AHRQ-USA). (http://www.ahrq.gov/professionals/quality-patient- safety/patientsafetyculture/hospital/index.html)
2) La validation en roumain du questionnaire pour l’évaluation de la culture de la sécurité des patients de l’Agence pour la Recherche et la Qualité (AHRQ-USA).
3) L’administration – pour la première fois dans un hôpital en Roumanie et en Moldavie République-, du même questionnaire.
4 ) La comparaison des résultats à un niveau national et international.
5) L’amélioration de la saisie de données sur les évènements adverses à travers le système Incident Reporting dans les settings italiens où il est déjà en vigueur.
6) L’expérimentation – pour la première fois dans un hôpital départemental en Roumanie et en République de Moldavie- du système Incident Reporting.
7) L’expérimentation de l’outil FMEA à des processus pour lesquels il n’a jamais été appliqué.
8) Le développement des connaissances et de l’expertise des professionnels pour la gestion des risques et des étudiants dans le diplôme / post-universitaire pour renforcer la culture de la sécurité à travers l’apprentissage des erreurs.
9) La prévention des erreurs grâce à l’application des mesures d’atténuation identifiées à travers les outils testés.
10) La publication d’articles scientifiques dans des revues internationales pour diffuser les résultats du projet.
11) La publication d’un livre / manuel en langue roumaine pour les étudiants universitaires ou post- universitaires et/ou pour professionnels de la santé.

Contact

Dr. Carmen Tereanu, Dirigente medico,
Dép. Médical de Prévention, ASL Bergame, Italie
Via Borgo Palazzo, 130 (Pavillon 9C)
Tel.: +39 352 270 545
Fax: +39 352 270 536
Email: ctereanu@asl.bergamo.it


Pubblicazione risultati Progetto IRIDE 1

1) Tereanu C, Smith SA, Ghelase MS, Sampietro G, Molnar A, Dragoescu A, Furtunescu FL, Stanescu C, Gavrila OA, Patrascu A, Golli AL, Dragomir M.
Psychometric Properties of the Romanian Version of the Hospital Survey on Patient Safety Culture (HSOPS).
Maedica (Buchar). 2018 Mar;13(1):34-43.

2) Tereanu C, Sampietro G, Sarnataro F, Siscanu D, Palaria R, Savin V, Cliscovscaia T, Pislaru V, Oglinda V, Capmare L, Ghelase MS, Turcanu T.
Survey on patient safety culture in the Republic of Moldova: a baseline study in three healthcare settings.
Clujul Med. 2018;91(1):65-74. doi: 10.15386/cjmed-869. Epub 2018 Jan 15.

3) Tereanu C, Sampietro G, Sarnataro F, Mazzoleni G, Pesenti B, Sala LC, Cecchetti R, Arvati M, Brioschi D, Viscardi M, Prati C, Sala G, Barbaglio GG.
Exploring patient safety culture in preventive medicine settings: an experience from Northern Italy.
J Prev Med Hyg. 2017 Jun;58(2):E121-E129. Review.

4) Tereanu C, Smith SA, Sampietro G, Sarnataro F, Mazzoleni G, Pesenti B, Sala LC, Cecchetti R, Arvati M, Brioschi D, Viscardi M, Prati C, Barbaglio GG.
Experimenting the hospital survey on patient safety culture in prevention facilities in Italy: psychometric properties.
Int J Qual Health Care. 2017 Apr 1;29(2):269-275. doi: 10.1093/intqhc/mzx014.

5) Tereanu C, Ghelase MS, Sampietro G, Furtunescu FL, Dragoescu A, Molnar A, Moraru D, Stanescu C, Gavrila OA, Patrascu A, Golli AL, Dragomir MI.
Measuring Patient Safety Culture in Romania Using the Hospital Survey on Patient Safety Culture (HSOPSC).
Curr Health Sci J. 2017 Jan-Mar;43(1):31-40. doi: 10.12865/CHSJ.43.01.05. Epub 2017 Sep 27.

10 luglio, 2019