ASOCIACIÓN LATINA PARA EL ANÁLISIS DE LOS SISTEMAS DE SALUD

Études de cas versus revues de la littérature : les indicateurs du changement de modèle dominant de partage des connaissances en médecine

30/11/2005

Auteur/s : G. Borgès Da Silva, R. Borgès Da Silva et A.P. Contandriopoulos

Publié à : Rev Med Ass Maladie, 2006, 37(1):15-25

Objectifs :
La crise du paradigme de la médecine s’est manifestée à la fin du XXe siècle par la variabilité des pratiques, l’incertitude de la décision médicale et les difficultés à définir la normalité. A partir de l’évolution de la production des connaissances, notre objectif a été d’apporter une mesure à cette crise paradigmatique et de tenter de percevoir le sens du changement.

Méthodes :
Nous avons mesuré, sur Medline, chaque année entre 1976 et 2004, le nombre de publications d’études de cas versus le nombre de revues de la littérature et d’articles d’essais cliniques.
Résultats : Nos résultats montrent que, parmi les articles indexés chaque année, la proportion d’articles de revues de la littérature a dépassé en 1994 celle des articles d’études de cas. Cette proportion poursuit actuellement sa croissance. La proportion des articles d’études de cas a diminué de moitié dans les vingt dernières années. Les articles d’essais cliniques augmentent régulièrement et pourraient dépasser les articles d’études de cas dans la prochaine décennie.

Conclusion :
La mesure du changement de paradigme de la médecine qu’apportent nos résultats permet de saisir les modifications des équilibres antérieurs :
– l’approche qualitative de la maladie laisse place à une approche quantitative ;
– le développement des connaissances s’oriente vers une démarche scientifique. D’inductive elle devient déductive. Cette connaissance évolue et se stratifie par accumulation et synthèse de connaissances primaires émanant de différentes équipes ;
– la recherche de certitudes étiologiques, propre au paradigme mécaniste, se heurte à la complexité et celle-ci est appréhendée par l’usage des probabilités. Mais, au-delà des grands nombres, l’approche clinique et la compétence humaine du médecin restent des préalables fondamentaux pour soigner.

→ Télécharger l’étude

12 aprile, 2016